*CLICK HERE FOR ENGLISH*

J’aime performer. Plus jeune, j’ai fait du théâtre, de la musique, de l’impro. Et puis, pendant une (trop) longue période de ma vie, j’ai tout mis de côté pour suivre une « certaine voie » supposément plus acceptable. J’ai récemment décidé de revenir à qui j’étais vraiment (au diable ce que pense la société, de toutes façons, on a toujours été contraire) et tranquillement je reviens à mes sources. Par l’art visuel, mais aussi l’art de la scène.

J’ai connu le monde des Drags quand, dès l’atteinte de mon âge majeur, j’ai commencé à me tenir dans le Village Gay. Entre les bars, les nightclubs et simplement la rue, j’y trouvais un monde fantastique où tout était possible, où l’expression du côté féminin et du côté masculin pouvait devenir ambigüe et où les brillants rencontraient les arc-en-ciels en plein milieu de la nuit.

Il y a plusieurs mois, j’ai fait la rencontre d’une troupe de drags extraordinaire, House of Laureen. Je ne saurais exprimer l’amour et l’admiration que j’ai pour ces gens qui, de leur générosité, m’ont également ouvert les bras et m’ont refait découvrir cet univers que j’avais presque oublié (encore une fois, pour supposément suivre une « certaine voie »).

C’est ainsi qu’est né Justin Tinderfake, mon alter ego masculin. Ce bébé Drag King qui a déjà comme surnom « Drag King Extraordinaire » est en pleine croissance et vous pouvez le suivre ici, mais aussi sur Facebook, Instagram et même en personne lors de divers spectacles.

ENGLISH

I love performing. Younger, I use to be in plays, make music live, do improv. Then, for a (too) long period of my life, I put everything aside to follow a « certain path » that was supposedly more socially acceptable. Recently, I have decided to go back to who I really am (f**k what society thinks, anyway, we’ve always been apart) and slowly but surely, I am going back to where I’m from. From visual arts to performing arts.

I was first introduced to the Drag world when, as soon as I hit the age of 18, I started going out to the Gay Village. Between the bars, nightclubs and just the streets, I could find there a fantastic world where everything was possible, where the expression of femininity and masculinity could become ambiguous and where glitters would meet rainbows in the middle of the night.

Several months ago I have met the members of the amazing drag house, House of Laureen. I cannot express the love and admiration I have for these people who, thanks to their generosity, opened their arms to me and made me rediscover this universe I had almost forgotten (then again, to follow « a certain path »)

This is how Justin Tinderfake, my masculine alter ego, was born. This baby Drag King also already known as « Drag King Extraordinaire » is growing up and you can follow him here but also on Facebook, Instagram and in shows.