CLICK HERE FOR ENGLISH

J’ai toujours su que je n’entrais pas vraiment dans le moule de notre société. Depuis mon tout jeune âge, j’ai jamais vraiment su ce qu’il y avait de croche avec moi, j’ai jamais vraiment compris pourquoi. Mais j’ai jamais blâmé les autres sachant que « le problème était moi » sans toutefois pouvoir le nommer (je ne suis toujours pas capable) et ç’a toujours été super frustrant.

À mon ancien travail, par deux fois on m’a fait faire le test de personnalité de Myers & Briggs. À cette époque, je me foutais un peu des résultats, mais voilà que récemment, mon mari m’a envoyé un lien (https://www.16personalities.com) parce qu’il était curieux de savoir mon type, alors je l’ai fait. Je suis un INTP.

Être un INTP

Les INTP sont assez rares. Ils représentent seulement 3% de la société et 1.8% sont des femmes. Ça semble bien d’être rare, mais quand tu réalises que ton type est le contraire exact du ESFJ qui est le type de personnalité le plus apprécié chez les femmes dans la culture américaine (la culture canadienne n’est pas si loin de celle de nos voisins du sud), alors là tout fait du sens.

Que signifie INTP ? Les INTP sont appelés L’Architecte de par leur tempérament rationnel ce qui ferait sans doute rire certaines personnes qui me connaissent qui ne me décriraient pas ainsi. Mais quand on lit en détail ce que sont les INTP, on est forcé d’admettre que c’est bel et bien moi. En gros, les quatre lettres de l’acronyme anglais signifient :

I – Introversion, préférée à l’extraversion : les INTP sont généralement discrets et réservés. Ils préfèrent interagir avec quelques amis dont ils sont proches qu’avec un large cercle de connaissances, et ils dépensent (c’est-à-dire perdent) de l’énergie lors de leurs relations en société (tandis que les types extravertis, dans les mêmes circonstances, en gagnent).

Note : Je peux prétendre être extravertie et en fait, je peux même l’être lorsque je suis entourée de gens avec qui je suis confortable, mais mettez-moi dans une pièce avec des gens que je connais à peine ou pas du tout, et je serai sur le bord du mur à observer. C’est également pour cette raison que je suis très mauvaise en réseautage. Aussi, si je personnifie un personnage, là je peux être extravertie, car c’est pas moi, mais le personnage.

N – iNtuition, préférée à la sensation : les INTP sont davantage abstraits que concrets. Ils concentrent leur attention sur l’image globale d’une chose ou d’une situation plutôt que sur ses détails, sur le contexte plutôt que sur la chose en elle-même, sur les possibilités futures plutôt que sur les réalités immédiates.

Note : Et voilà pourquoi je suis si anxieuse!

T – Pensée (Thinking), préférée au sentiment : les INTP placent les critères objectifs au-dessus des préférences personnelles. Lorsqu’ils prennent une décision, ils accordent une importance plus grande à la logique qu’à des considérations sociales et/ou passionnelles.

Note : Considérations sociales? Étant donné que mes pensées vont à l’encontre de la majorité du monde, je donne effectivement plus de poids à la logique. Mais encore là, ma logique est-elle la meilleure? Probablement pas.

PPerception préférée au jugement : les INTP retiennent leur jugement et mettent du temps à prendre des décisions importantes, préférant garder un maximum de possibilités ouvertes au cas où les circonstances changeraient.

Note : Hahaha. Oui, garder un maximum de possibilités ouvertes… Et chaque fois que je l’ai pas fait, je me suis sentie prisonnière. C’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup de problème à me concentrer à faire une chose à la fois.

Je parlais de contraire. L’acronyme ESFJ, le type préféré chez la femme américaine (et probablement canadienne) est pour Extraversion, Sensation, Feeling (sentiment) et Jugement. Pour avoir des affinités avec les autres, normalement il faut avoir des points en commun. Par exemple, mon mari est ENTP. Nous avons donc l’intuition et la perception en commun et c’est pour ça qu’on s’entend bien.

Je ne sais pas si vous avez essayé le test de Myers & Briggs, mais je vous encourage à le faire. C’est surprenant ce qu’on y trouve et ça m’a permis de comprendre 2-3 trucs sur moi-même et ma place ici.

Est-ce que la vie est plus facile pour mes opposés, les ESFJ ? Je ne suis pas certaine. Probablement. Mais même si je dois passer à travers plus de problèmes en lien avec notre société, je crois que je préfère être INTP.

ENGLISH

I’ve always known that I don’t really quite fit in this world. From my very early years, I never really knew what was wrong with me, I never really understood why. But I never blamed the others. I knew the “problem was me” but I couldn’t pinpoint what it was (I still can’t) and it was really frustrating (and still is).

At a previous job I had, I took twice the Myers & Briggs personality test. At that time, I didn’t really pay attention to the results but recently, my husband sent me a link (https://www.16personalities.com) because he was curious what my type was and I did it. I am an INTP.

Being an INTP

INTPs are quite rare. They represent only 3% of the society and 1.8% are female. That sounds nice. But when you realized that you are the total opposite of the ESFJs which is “the preferred type for women in U.S. culture” (Canadian culture is not very far from the American one, right?) then it all makes sense.

What does INTP stand for? INTPs are called The Logician, which is funny because most people who know me would probably not describe me this way, but when you read in detail what INTPs are all about, I have to admit: this is quite me. So in short, these four letters are for:

I — Introversion preferred to extraversion: INTPs tend to be quiet and reserved. They generally prefer interacting with a few close friends rather than a wide circle of acquaintances, and they expend energy in social situations (whereas extraverts gain energy).

Side note: I can pretend to be extroverted and I can be when I am comfortable with people, but put me in a room where I barely know anybody and I’ll probably just stand near a wall and observe. That’s why I suck at networking. Also, if I’m acting, then yeah, I am extroverted as it’s not *me* but the character.

N — Intuition preferred to sensing: INTPs tend to be more abstract than concrete. They focus their attention on the big picture rather than the details, and on future possibilities rather than immediate realities.

Side note: And this is also why I am such an anxious person!

T — Thinking preferred to feeling: INTPs tend to value objective criteria above personal preference. When making decisions, they generally give more weight to logic than to social considerations.

Side note: Social considerations? Since my thoughts are more than often the opposite of what most people think, I do give more weight to logic. But then again, is my logic the best? Probably not.

P — Perception preferred to judgment: INTPs tend to withhold judgment and delay important decisions, preferring to “keep their options open” should circumstances change.

Side note: Hahaha. Yes, keeping my options open… And every time I didn’t, I felt trapped in my decision. This can be bad though as I have trouble focusing.

I was talking about opposites. ESFJ, the preferred type for women in US culture—so the exact opposite as my type—, stands for Extraversion, Sensing, Feeling and Judgment. To have affinities with someone, usually you’re supposed to have a few points in common. If you take my husband for instance, he is an ENTP. We have Intuition and Thinking in common and that’s why we really do get along well.

I don’t know if you have tried the Myers & Briggs Personality test but I encourage you to do it. It opened my eyes and made me understand more some questions I had about myself and my place here.

Is life easier as my opposite, the ESFJ? I am not sure. Probably. But even though I have to go through more society-related issues, I think I still prefer to be an INTP.